5ans de Djebli Club

Oui, 5ans déjà et je me rappelle encore du 1er jour sur place, aucun vrai plan dans la tête, aucune stratégie pour commencer, tout ce que je savais c’est que c’était possible de le faire et qu’on allait le faire.

J’ai pris l’habitude, chaque année, d’écrire quelques lignes pour partager un peu où on en est au Djebli Club, mais cette année je ne vais pas me limiter à cela, je parlerai d’autre chose aussi, de l’autre côté du décor.
Commençons par les réalisations, durant les 5 années, le projet a connu beaucoup d’évolution, le changement est devenu notre quotidien, il est même presque impossible de vivre une routine ici.

Côté lieu : le nouveau est la devise , tout change constamment, de plus en plus beau et de plus en plus d’espaces dédiés, nous avons construit 2 nouvelles chambres en dôme, une salle de musique équipée avec au-dessus une jolie terrasse pour des soirées étoilées époustouflantes, encore du nouveau arrive bientôt mais ça on en parlera pas ici.

Coté activités : Cette année a connu le lancement de Chetl’Art, un programme d’éveil musical au profit des étudiants du bassin scolaire de Mokrisset, l’idée est d’utiliser la musique comme médiateur pour améliorer les capacités de nos élèves et les aider à mieux se construire pour construire à leurs tour leurs avenirs dans les domaines qu’ils souhaitent, grâce au soutien de la fondation Drosos. Malgré la pandémie, nous avons pu continuer nos actions avec ces élèves et dès le déconfinement nous avons lancé un programme supplémentaire spécial été pour les aider à mieux dépasser les effets psychologiques que cette période aurait pu laisser mais aussi pour apaiser cette frustration d’avoir des vacances sans pouvoir voyager.

Mais est-ce que c’est ça de vivre un rêve ? Est-ce la vie est toujours rose quand on fait ce qu’on aime ? Est-ce que la volonté est suffisante pour avancer ? La réponse est non et c’est ce que je voulais partager avec vous cette année :

Oser est le mot clé pour commencer tout projet, mais oser implique résister, accepter les défaites, vivre des déceptions, changer de plan trop souvent car ce n’est vraiment pas ce qu’on se met dans la tête au tout début, c’est aussi avouer qu’on doit tout réapprendre, des fois même laisser tomber une partie de ses propres plans. Commencer un nouveau chemin est la même chose que d’apprendre à marcher de nouveau, ce n’est pas fait pour être facile, Il n y’a aucune formule magique pour apprendre du premier coup, il est impératif de tomber à plusieurs reprises et se cogner la tête est très normal … mais la joie de se tenir un jour sur ses 2 pieds et marcher tout droit n’a pas d’égal.

Finalement je souhaite un joyeux anniversaire à Djebli Club et à toute la Djebli Family qui compte aujourd’hui plus de 5000 membres ( ça ne vous dit pas de devenir des membres avec des cartes ? )

Longue vie et que ça ne s’arrête jamais.

 

Allae Hammioui
Fondateur Djebli Club

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *